Une expertise industrielle multi facette

Home / Tôlerie Fine / Une expertise industrielle multi facette

Une expertise industrielle multi facette

Tôlerie Fine
/ 18 juin 2014

Jusqu’à il y a quelques années, les entreprises qui faisaient appel à TF se limitaient à l’utilisation d’un outil de production. Avec l’expérience acquise dans le développement de ses propres produits, la mise en place d’une cellule Recherche Développement et Innovation (RDI) et son intégration dans un groupe solide (Poujoulat), les clients de TF ont évolué et viennent chercher beaucoup plus : expertise créative, compétences techniques, capacité de production, structure logistique. Rencontre avec Philippe Rousset et Sébastien Gord, de l’équipe commerciale TF.

expertise-industrielle

TF Mag : En 1994, TF rejoignait le groupe Poujoulat. Quel a été l’impact de cette intégration pour vos clients ?

Philippe Rousset (PR) : « Une des forces de TF, pour les entreprises qui font appel à nous pour du travail à façon, c’est notre capacité à accepter de grands volumes ayant derrière nous un Groupe comme Poujoulat. L’appartenance à ce groupe nous offre la possibilité d’allouer des ressources techniques et humaines, voire dans certains cas financières, à l’échelle réelle des projets de nos clients. »

TF Mag : N’y a-t-il pas des revers à la relation au Groupe ?

PR : « La question qui nous est régulièrement posée, c’est ce qu’il advient si un client nous passe une commande importante en même temps que Poujoulat. Qui a la priorité ? Dans les faits, il y a toujours un arbitrage mais au final, les intérêts et l’échéance du client passent avant tout car nous avons la possibilité de lisser et de répartir les commandes au sein du Groupe. »

TF Mag : Quels autres atouts pouvez-vous avancer ?

PR : « En plus de cette capacité de production, nos atouts se situent au niveau des relations humaines, dans le contact que nous développons et entretenons avec nos clients, et de la recherche et développement. Notre cellule RDI a, au fil des ans, acquis une expertise remarquable en chaudronnerie, de la conception au suivi de production. Nous avons la possibilité de réaliser des prototypes pour valider les idées de nos clients, pour éprouver le mode de production le plus adapté à leurs besoins. L’apport de la cellule RDI est très technique mais aussi créatif : nous accordons une attention toute particulière à la simplification des assemblages, à la réduction du nombre de pièces, à la facilité de montage, au choix des bons modes de production. »

Sébastien Gord (SG) : « Régulièrement, nos clients nous contactent pour les accompagner dans les choix techniques pour optimiser la fabrication et le coût. Une entreprise nous a par exemple consultés pour réaliser un testeur de fibre optique. Schématiquement, la fibre optique se déroule d’une bobine, passe au travers de testeurs et s’enroule sur une autre bobine. Il existait deux problématiques majeures : les vibrations et le temps de montage. Auparavant, les composants étaient en pièces détachées, c’était un véritable puzzle. Dans la réponse que nous avons apportée, nous pré-assemblons en interne des ensembles de pièces que nous envoyons sur leur site de montage. Pour notre client, il en résulte un accroissement de sa capacité de production puisque nous absorbons une partie des heures de montage et c’est aussi un gain en matière de fiabilité. »

TF Mag : Comment vos nouveaux clients arrivent-ils chez TF ?

PR : « Aujourd’hui, tout le monde fait des recherches sur Internet. Nous sommes très bien référencés et nous apparaissons en haut de la liste. Plus sérieusement, nous avons acquis une réputation de qualité et de service. Le fait que nous développions nos propres produits est aussi un plus parce que nous comprenons parfaitement les contraintes et besoins auxquels sont confrontés nos clients. Nous ne sommes pas que sous-traitants, nous intégrons voire anticipons les besoins économiques et créatifs des clients en plus de répondre à leurs contraintes techniques. »

TF Mag : Quelle est typiquement la demande des clients ?

SG : « Il y a deux cas de figure. Soit le client a déjà réalisé son cahier des charges, soit nous intervenons en amont avec la cellule RDI et nous l’assistons dans  la définition du cahier des charges. Nous nous adaptons aux ressources internes de nos clients. Nous sommes capables de récupérer un croquis et d’en sortir rapidement un produit fini. »

TF Mag : Si une entreprise fait appel à votre service RDI, comment se passe la facturation ?

PR : « Cela dépend des commandes. Soit la recherche et la mise au point sont facturées séparément, soit le coût est intégré dans la commande globale. Le premier cas de figure, nous l’appliquons pour les projets ponctuels. Dans le cas de collaboration à plus long terme, nous intégrons la RDI dans nos services, ce qui peut-être assimilé aussi à un coût de co-conception, la part d’ingénierie étant aussi au bénéfice d’un bon design.

TF Mag : Que viennent chercher les entreprises auprès de TF ?

PR : « Elles viennent pour notre capacité à absorber facilement et rapidement des charges importantes, et pour notre expertise technique. Elles ont des besoins spécifiques pour lesquels elles n’ont pas encore trouvé de réponse satisfaisante chez la concurrence. Notre cœur de cible, ce sont les entreprises qui nous confient des budgets de 50.000 à 300.000 € par an, tout en sachant que le partenariat démarre souvent par une commande de 5000 €. »

SG : « Une entreprise travaillant dans le recyclage des eaux usées des cimenteries nous a confié sa demande, son sous-traitant habituel ne pouvant pas lui garantir de l’accompagner dans son développement. Il nous a confié un exemplaire du produit. En une semaine, nous en avons fait les plans et nous y avons apporté une série d’améliorations : facilité d’assemblage, numérotation au laser de chaque pièce des sous-ensembles pour en faciliter le montage, la maintenance ou le remplacement de pièces usées, création de nomenclatures, des plans, des plans d’assemblage, etc. »

PR : « Pour une autre entreprise, notre capacité combinée de rouler des tôles importantes, de réaliser des soudures au banc, de gérer un stock ‘tampon’ et de livrer rapidement a fait la différence. Les compétences liées à la logistique, c’est à notre relation privilégiée avec Poujoulat que nous la devons. Ce client représente en chiffres pour TF sur une base annuelle, 110.000 mètres linéaires de tubes, 4300 références à gérer, des livraisons quasi quotidiennes intégrées dans le flux global d’un grand Groupe, un étiquetage de chaque pièce pour assurer la traçabilité, un contrôle d’étanchéité répondant aux normes NF. Pour répondre à ces demandes journalières, nous avons mis en place des outils de gestion performants et nous disposons d’espaces de stockage de matières premières et de produits finis. »

TOP Solar-versailles-banc-bench-metal-chaise-chair-outdoorchaise-chair-metal-outdoor-mobilier-street furniture